Les principaux axes de transport, qu’il s’agisse de la route ou de la voie ferrée, ont longtemps été uniquement considérés comme espaces de déplacement, engendrant ainsi une déconnexion entre la ville et les espaces de mobilité, construits sans lien avec leur environnement urbain.

Nos efforts portent sur la qualification des espaces de la mobilité et leur transformation en véritables espaces de l’urbain. C’est dans ce cadre que les projets de transport et de mobilité intègrent également d’importants aménagements urbains de façades.

Dans le cadre du réseau existant de tramway, d’importants aménagements de façade à façade sont entrepris sur une superficie de près de 90 hectares, la plantation d’un corridor vert de plus de 2000 arbres le long des 31 km, la requalification de deux places phares du centre-ville art déco, la reconversion en zone piétonne d’une grande partie du boulevard central historique de Casablanca : le Boulevard Mohamed V, et la réhabilitation des façades, remettant ainsi à l’ordre du jour, le patrimoine précieux et patrimoine architectural de la ville.

La requalification urbaine demeure partie intégrante des chantiers du complément du réseau de tramway programmé. La deuxième ligne de tramway et l’extension de la première ligne dont les travaux en cours s’étaleront sur une longueur de 17 km, permettra notamment le réaménagement de deux places phares : la place Sraghna au boulevard El Fida et la Place des Préfectures à Ain Sebaa.

A l’horizon 2022 :

  • Environ 265 hectares d’aménagement urbain de façade à façade: réfection de la voirie, réhabilitation des trottoirs, plantation d’un corridor vert, éclairage public en LED , nouveau mobilier urbain…etc